Accueil / Tout savoir sur les troubles psychiques

Tout savoir sur les troubles psychiques

Les troubles psychiques, que l’on nomme également troubles psychiatriques ou troubles mentaux, font référence aux maladies qui affectent la santé mentale d’un individu. Après les problèmes cardiovasculaires et le cancer, les maladies mentales figurent aujourd’hui au troisième rang des pathologies les plus courantes. Nous sommes tous susceptibles d’être concernés à un moment ou à un autre de notre vie. Pourtant, les personnes souffrant de ces troubles sont encore bien trop souvent stigmatisées. C’est pourquoi il est important de leur apporter un soutien approprié et de leur offrir la possibilité de se rétablir dans les meilleures conditions. C’est notamment par la formation des professionnels chargés d’accompagner ces publics que la prise en charge sera la plus efficace.

Qu’est-ce qu’un trouble psychique ?

Un individu a des troubles psychiques s’il présente des symptômes entraînant une détresse au quotidien ainsi que des troubles du comportement. Sa santé mentale est affectée et il ne peut plus maintenir son équilibre intérieur.

Une dégradation de la santé mentale 

La santé mentale signifie qu’une personne se trouve dans un état de bien-être qui lui permet de s’adapter aux différentes situations qu’elle rencontre. Elle est capable de faire face aux difficultés courantes de l’existence, d’exercer normalement une activité professionnelle, et de participer activement à la vie en société. Des troubles psychologiques peuvent bousculer cet état de bien-être. Dans ce cas, la personne en souffrance n’arrive plus à s’adapter aux situations compliquées, voire éprouvantes qu’elle peut rencontrer.

Selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé), la santé mentale ne se réduit pas à l’inexistence de maladies psychiques, elle est un élément constitutif essentiel de la santé qu’elle définit comme « un état de complet bien-être physique, mental et social ».

Tout le monde peut être atteint par un trouble mental, quel que soit l’âge ou le sexe. Ces troubles peuvent être durables ou ponctuels, et les causes sont diverses. Ces maladies sont très handicapantes, car les personnes en souffrance psychique n’arrivent plus à mener une vie normale. C’est pourquoi ces troubles ont été reconnus comme handicap psychique il y a quelques années.

Un handicap psychique

C’est la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, qui reconnaît la notion de handicap psychique. Elle permet ainsi de ne plus confondre cette notion avec celle de handicap mental. Dans le handicap psychique, la personne conserve toutes ses capacités intellectuelles, mais elle n’arrive plus à les mobiliser correctement.

En reconnaissant ce type de handicap, la loi permet de proposer des accompagnements spécifiques et mieux adaptés aux maladies psychiatriques.

Des maladies physiques

Un trouble du comportement peut être le signe d’une pathologie physique. Par exemple, la maladie d’Alzheimer peut entraîner des changements d’humeur, une tendance à s’isoler, une désorientation, etc.
Les tumeurs au cerveau donnent aussi des symptômes comme de l’agressivité, des absences.

Mais les troubles du comportement ne sont pas toujours d’ordre physique ou psychique. Des éléments supplémentaires sont à prendre en compte.

Qui peut être atteint par un trouble psychiatrique ?

Comme énoncé précédemment, nous pouvons tous être touchés par une maladie mentale, quel que soit notre âge, quel que soit notre sexe, quelle que soit notre position sociale, etc. Pourtant, avant d’y être réellement confrontés, nous sommes nombreux à penser que ces maladies ne peuvent nous atteindre, que nous sommes suffisamment forts pour y faire face.
Mais au cours de notre vie, nous pouvons être sujets à des troubles mentaux ponctuels :

  • Les troubles psychiques chez l’enfant et l’adolescent : certains troubles mentaux comme la dépression peuvent déjà être détectés à ces âges. Les trois quarts des troubles psychiatriques débutent quand la personne est jeune, généralement avant 25 ans. Le trouble peut se manifester petit à petit et ainsi compliquer sa détection. En effet, l’entourage peut mettre ces troubles psychologiques sur le compte de la crise d’adolescence, par exemple. Mais l’apparition de la maladie peut aussi être soudaine et avoir des effets dramatiques sur l’individu qui en souffre ou ses proches (suicide, agressivité, etc.) ;

  • Suite à un accouchement : les bouleversements hormonaux engendrés par la grossesse peuvent déclencher des troubles psychiques comme une dépression post-partum. Le manque d’information et l’incompréhension fréquente de la part de l’entourage peuvent avoir des conséquences très graves sur la maman et son bébé ;

  • Chez le sujet âgé : il existe des maladies psychiques qui apparaissent avec l’âge. C’est par exemple le cas de la maladie d’Alzheimer, qui atteint majoritairement les personnes de 65 ans et plus.

Quels sont les principaux troubles psychiques ?

Voici la liste des troubles psychiques les plus connus. Ils peuvent s’installer durablement, entraînant un bouleversement de la vie de la personne concernée, mais aussi celle des proches :

Les troubles bipolaires

L’humeur de la personne qui en est atteinte varie de façon anormale. Ce trouble de l’humeur se caractérise par 2 phases : parfois, la personne est dans une situation d’hyperactivité et de surexcitation. Elle a besoin de peu de sommeil, a du mal à se concentrer. Elle a tendance à vouloir se lancer tête baissée dans plusieurs projets, ce qui peut l’amener à trop dépenser par rapport à son budget. On l’appelle la phase maniaque. Elle peut durer plusieurs jours.
À l’inverse, cette période est suivie d’une phase de dépression : elle se sent tout à coup très fatiguée, a du mal à gérer le quotidien, n’a plus d’envies, elle se sent triste et perd confiance en elle. Cette période est particulièrement délicate, car la personne souffrante peut avoir des pensées suicidaires.

Ces deux phases sont entrecoupées de périodes plus stables, ce qui lui permet d’aller mieux et d’adopter un comportement plus calme et normal.

Les troubles schizophréniques 

Il existe plusieurs schizophrénies dans la mesure où les symptômes peuvent être très distincts d’une personne à une autre.
Les personnes souffrant de cette maladie psychiatrique ont une pensée perturbée : cela peut se manifester par une série de comportements que l’entourage ne comprend pas. Elles apparaissent comme des personnes étranges, elles expriment des pensées illogiques. Elles ont également des soucis pour se concentrer et ont des troubles de la mémoire. Leur attitude peut choquer, car leurs émotions peuvent être en décalage avec la situation vécue. Elles peuvent, par exemple, avoir un fou rire alors qu’elles assistent à des funérailles :

Des symptômes peuvent apparaître :

  • Les symptômes positifs (ou syndrome délirant) : ils se traduisent par des hallucinations (la personne est seule à voir ou entendre des choses, qui en fait n’existent que dans son esprit), mais aussi des idées délirantes (elle se sent persécutée, elle se surestime, etc.) ;
  • Les symptômes négatifs (ou syndrome autistique) : la personne se retire petit à petit du monde qui l’entoure, elle se renferme, éprouve peu d’émotions.

Les troubles dépressifs

La dépression est une maladie mentale malheureusement répandue, qui se caractérise par une profonde tristesse, une baisse de vitalité. La personne n’a plus goût à rien et perd confiance. Ces symptômes sont généralement accompagnés de difficultés pour dormir, et de problèmes de concentration du fait de la fatigue mentale qui est ressentie. La détresse peut également faire naître des pensées suicidaires. Elle touche surtout les femmes.

Il faut distinguer la dépression de la déprime ou du simple coup de blues : en cas de déprime, le mal-être est temporaire. Dans la dépression, la souffrance psychique s’installe durablement, des troubles physiques comme des maux de tête ou de ventre peuvent également survenir.

Le trouble de la personnalité borderline

Les personnes atteintes de ce trouble mental sont hyperémotives et hypersensibles. C’est l’association de plusieurs symptômes qui permet de diagnostiquer un comportement borderline :

  • La personne peut avoir une humeur très fluctuante et des réactions émotionnelles très intenses face à une situation donnée ;
  • Elle s’emporte facilement ;
  • Elle a des idées suicidaires et s’automutile ;
  • Elle a des comportements impulsifs (elle peut prendre des risques inconsidérés) ;
  • Elle se sent vide intérieurement ;
  • Elle a une grande peur de l’abandon ;
  • Elle ne parvient pas à avoir des relations stables avec les individus qu’elle côtoie ;
  • Tantôt elle se valorise, tantôt elle a une mauvaise image d’elle-même.

La gravité des troubles est plus ou moins importante selon les malades. Mais le risque de suicide existe.

Les troubles psychiatriques peuvent entraîner d’autres troubles du comportement comme des troubles obsessionnels compulsifs (TOC), des troubles du comportement alimentaire, etc.

Toutes ces pathologies psychiatriques ont des conséquences aussi bien sur la vie sociale que sur la vie professionnelle des individus. C’est pourquoi une prise en charge rapide et adaptée est essentielle pour que la personne malade soit soignée au mieux.

Comment accompagner efficacement les personnes souffrant de troubles psychiques ?

Lorsqu’une personne développe les symptômes d’un trouble mental, la première étape est de consulter un médecin généraliste ou un psychiatre afin qu’il élabore un diagnostic et puisse proposer le traitement adéquat (médicaments, thérapie, etc.). Cela prend du temps, les soins devant être bien souvent ajustés.

Une autre étape est également essentielle : la prise en charge par les professionnels du secteur social et médico-social. Ces derniers sont régulièrement en contact avec des publics souffrant de troubles mentaux, mais ils sont parfois démunis face à des situations compliquées.

C’est pourquoi, chez Epsilon Melia, nous avons souhaité créer plusieurs formations sur les troubles psychiques afin que ces professionnels puissent détecter les symptômes et proposer un accompagnement adapté :

Vous souhaitez obtenir des informations complémentaires concernant nos formations sur les troubles psychiques ? Nous sommes à votre disposition pour vous renseigner.